Le potager urbain revégétalisé de la REcyclerie

Publié le 29.05.2018
La REcyclerie contribue à la revégétalisation d'une friche urbain dans le 18ème arrondissement parisien. Découvrez le chantier participatif du potager urbain de la REcyclerie le vendredi 1er juin à l'occasion des Rendez-vous aux Jardins 2018 !
© La REcyclerie Paris 19ème

Chantier participatif au potager de la REcyclerie

Les Chantiers de la REcyclerie – La Ferme Urbaine de la REcyclerie c’est avant tout un espace collaboratif d’expérimentation. C’est le printemps nous allons donc en profiter pour faire quelques semis dans notre serre. Nous recherchons des bénévoles pour nous aider dans le potager. Vous souhaitez depuis toujours apprendre quels semis nous pouvons faire au mois de Juin et vous voulez apprendre à en faire ? Rejoignez-nous ce vendredi 1er juin à l'occasion des Rendez-vous aux Jardins 2018 !

Découvrez la ferme urbaine de la REcyclerie

Lieu d’expérimentation éco-responsable, la REcyclerie sensibilise aux enjeux de l’agriculture urbaine et de l’économie circulaire, elle fait découvrir à tous des styles de vie alternatifs en milieu urbain. Véritable “do tank” avec sa ferme urbaine de 1.000m2 et son atelier de réparation René luttant contre l’obsolescence, ce laboratoire tendance récup’ et do it youself propose quotidiennement ateliers, conférences ou chantiers collaboratifs. Nous vous proposons de découvrir cet endroit ! En solo, en famille ou entre amis, tout est envisageable. La visite est gratuite et se compose de 10 personnes. Plus de place ? La visite a lieu tous les samedis et les mardis de l'année, sans exception !

La Ferme urbaine de la REcyclerie, c’est un tout écosystème innovant sur 1.000 m2, le long des voies de la Petite Ceinture. Une toiture végétalisée en prairie mellifère pour accueillir nos amies les abeilles, un poulailler qui comprend 17 magnifiques poulettes et deux canards coureurs indiens qui mangent les limaces du potager, une forêt comestible où se côtoient sauges et mirabellier. La Ferme urbaine de la REcyclerie, c’est aussi un grand potager où Olivier et Radjkoumar chouchoutent nos légumes, nos cochons d’inde, notre lapin; un système d’aquaponie pour se sentir comme un poisson dans l’eau et une foule de plantes d’intérieur ! Si certains de ces termes ne vous disent rien, c’est qu’il est temps de passer visiter… La REcyclerie n’aura plus de secrets pour vous !


La Recyclerie

La Recyclerie

La Recyclerie

La Recyclerie

La Recyclerie


Interview avec Marion Bocahut, cheffe de projet éco-culturel de la REcyclerie

Depuis quand existe le potager de la REcyclerie ? Combien de bénévoles sont engagés dans la gestion de ce potager participatif ?

Le potager de la REcyclerie existe depuis la création de la REcyclerie, à l’été 2014. Nous avons ajouté des aménagements au fur et à mesure, comme le bac à compost, la mare, l’abri pour les animaux…L’association des Amis Recycleurs compte 400 adhérents à jour de leur cotisation, et nous avons une vingtaine de bénévoles qui viennent aider régulièrement Olivier et Radj, nos deux salariés, aux chantiers participatifs du vendredi après midi.

Pour vous, quelle est la fonction d'un jardin ? notamment celle d'un jardin potager ?

Notre potager a trois fonctions principales: il est tout d’abord productif, car nous produisons sur nos 150m2 des fruits, légumes et fleurs comestibles que nous servons dans la cuisine du restaurant.Il est également esthétique, et participe à la sensation de bien être et de dépaysement ressentie par le public à la Recyclerie, avec nos 150 espèces végétales présentes à l’intérieur et l’extérieur de la Recyclerie.Il est ensuite pédagogique, puisque nous faisons 2 visites par semaine ouvertes au grand public, des visites avec des entreprises, des groupes scolaires… ainsi que des ateliers de sensibilisation à la place de la nature en ville et à l’agriculture urbaine innovante.

En quoi ce potager participe-t-il à l’économie circulaire mise en place à la recyclerie ? Les fruits et légumes cultivés sont consommés sur place ?

Les fruits et légumes cultivés sont consommés dans notre cuisine. Nous privilégions la culture de végétaux fragiles, qui demande du temps et de l’attention, comme les plantes aromatiques ou les légumes oubliés qui permettent à notre chef de développer des nouvelles recettes en cuisine.Nous participons également à l’économie circulaire avec le traitement de nos déchets dans notre ferme urbaine, puisque nous valorisons 8 tonnes de déchets entre ce que nous utilisons pour nourrir nos poules et ce que nous compostons.Le compost nous serre ensuite au potager dans la culture de nos végétaux.

Vous deviez participer aux Rendez-vous aux jardins, pourquoi avoir eu l'idée de vous associé à un évènement national du ministère de la Culture? Cela vous permet -il de toucher un nouveau public ?

Tout à fait, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux publics, car nous souhaitons favoriser les échanges entre les publics à la Recyclerie, et les Rendez vous aux jardins font partie des événements qui regroupent un public nouveau et intéressé par les valeurs de la REcyclerie. 


En dehors des Rendez-vous aux jardins, quelles sont les actions de sensibilisation à l'éco-responsabilité que vous mettez en place pendant l'année ? Collaborez-vous avec des écoles du quartier par exemple ?

Nous organisons deux visites hebdomadaires gratuites sur inscription, nous faisons des visites scolaires de manière hebdomadaire, nous faisons régulièrement des ateliers de sensibilisation au jardinage et à la place de la nature en ville…

Connaissez-vous l'association "les incroyables comestibles" ? Avez-vous déjà collaboré ?

Oui ! Nous avons collaboré avec eux à plusieurs reprises en les faisans intervenir dans des conférences à la REcyclerie, et en fabriquant avec eux des bacs pour le quartier.

Avez-vous d'autres chantiers potagers prévus dans les semaines/mois à venir ?

Nous accueillons tous les vendredis après midi les adhérents de l’association pour jardiner ensemble au potager !


I
nterview avec Joaquim Jornet, étudiant à l'ENS, participant régulier de nos chantiers potagers.

Vous êtes bénévole à la REcyclerie et participez activement à l'entretien du potager : que faites-vous à la REcyclerie, quelle est votre fonction et comment ça se passe très concrètement ? À quelle fréquence intervenez-vous à la REcyclerie ?

Je vais à la REcyclerie chaque semaine quand je veux déconnecter un peu de mes études et m’épanouir. Les activités que j’y réalise sont extrêmement variées ! En fonction de la saison, les taches varient. En février et mars,  on a dû préparer le sol pour y cultiver et germiner les graines à la Serre pour les planter en avril et en mai. Maintenant on est en train de cultiver des légumes au talus. Mais il y a toujours des choses à faire : faire du compost, nourrir les animaux, faire des pots du bois pour planter des fleurs… Récemment, on a réalisé une analyse de sol qui nous permettra de mieux adapter notre culture.

Pourquoi est-ce important pour vous de vous investir dans ce projet ? 

Je suis originaire du sud de la catalogne, d’un petit village agricole qui s’appelle la Torre de l’Espanyol. Etant né au sein d’une famille à forte tradition paysanne, le potager de la REcyclerie m’a permis de maintenir le contact avec mes origines, donc j’en avais énormément besoin dans une grande métropole comme Paris ! En plus, j’étais habitué à cultiver des légumes dans des grandes surfaces, sans avoir problème d’espace. Le travail dans la REcyclerie m’a permis pour apprendre plein de techniques d’agriculture urbaine que maintenant je peux appliquer dans le potager que j’ai dans ma terrasse.

Comment ça se passe avec les gens du quartier, avez-vous rencontré des gens du quartier en venant vous occuper du potager ?

Franchement, je suis le seul bénévole qui n’habite pas au quartier ! J’habite à côté de Montparnasse, dans le 15eme arrondissement. Mais je connais vachement bien le 18eme arrondissement et j’ai trouvé le projet de la REcyclerie très stimulante. Le travail de bénévole à la REcyclerie m’a permis de rencontrer des autres habitants du quartier qui sont aussi intéressés par l’agriculture urbaine. Je pense à Dominique, une voisine de Porte de Clichy qui vient souvent comme bénévole ; aussi à Rachid (Petit, comme on l’appelle Radj et moi), un jeune lycéen qui a découvert la REcyclerie lors de son stage de 3e et qui vient plusieurs mercredis pour nous aider.

Êtes-vous investi dans d'autres actions eco-responsable ? Connaissez-vous l'association "les incroyables comestibles" ?

A titre individuel, j’essaye que mes actions puissent avoir le minimum d’impact pour la planète. Je considère que tout le monde doit essayer de faire le mieux pour respecter notre environnement, mais c’est la prise de conscience qui te permet d’agir. Ainsi, le travail dans le potager permet de rappeler aux gens l’importance qui a l’agriculture, et que les légumes n’arrivent pas à notre assiette comme par magie. Je ne connais pas l’association « les incroyables comestibles », mais pour ce qui concerne la REcyclerie, on partage avec l’AFAUP (association française d’agriculture urbaine professionnelle)

Ce week-end l'Europe entière à Rendez-vous aux jardins, avez-vous déjà prévu votre programme ?

J’ai pensé à aller aux concerts du parc des Buttes-Chaumont. Je trouve que c’est important de combiner l’aspect culturel et ludique avec la sensibilisation citoyenne, donc il s’agit d’une grosse opportunité pour rendre visibles nos valeurs !