Végétaliser l’espace urbain avec les Incroyables Comestibles – Épisode 2

Publié le 01.06.2018
Mme Balez et sa classe de CM1, de l’école Les Glacières de Boulogne-Billancourt, ont contribué au jardin potager participatif
des « Incroyables Comestibles », à l’occasion d’un atelier le 22 avril dernier. Maîtresse et élèves nous racontent leur expérience.
© Ministère de la Culture

Mme Balez, classe de CM1 – Ecole Les Glacières :

« Nous avions découvert le jardin des Incroyables Comestibles (Square des Dominicaines) l’an dernier.  C’était magique : une semaine rien, la semaine suivante : un jardin !

Certains enfants ont une expérience de jardinage avec leurs grands-parents ou leurs parents: Louna est avec ses parents dans l’association des Incroyables Comestibles et c’est de fil en aiguille que j’ai finalement contacté Stéphanie Garros Berthet (de l’association Incroyables Comestibles).

Stéphanie est donc venue dans la classe nous parler du jardin, des différentes actions à y mener, nous a expliqué à quoi servait l’hôtel à insectes, la biodiversité avec des plantes comestibles et des plantes décoratives qui attirent les insectes,  la reproduction sexuée des plantes comme la courgette. Nous avons illustré avec des photos de fleurs de courgette mâles et femelles et avec un autre film, très bien fait, des fondamentaux Canopé.

Stéphanie m’avait fourni des graines en mars dernier pour que nous puissions faire des semis en vue de les planter dans le jardin des dominicaines.

Nos graines ont germé, poussé, ont été arrosées pendant les vacances par Anthony le monsieur qui nettoie notre classe. Il a fallu les replanter, cette fois-ci dans le jardin.

Nous avons aussi une maman d’élève, gardienne de la salle de danse, qui est venue nous aider à nettoyer, à planter. Les liens se créent.

Et puis, nous lisons  le cabanon de l’oncle Jo de Brigitte Smadja, livre dans lequel, Lily, l’héroïne, passe deux étés avec son oncle, au début dépressif, qui va finalement s’en sortir en créant un jardin potager dans le terrain vague entre les immeubles de Saint Denis.

Voilà pour notre début de projet qui va, je l’espère, s’étoffer et prendre corps au fur et à mesure des années!

J’espère que nous pourrons, début juillet, déguster quelques légumes.

Stéphanie leur a dit que manger une courgette de sa récolte n’avait rien à voir avec celle achetée au supermarché….une façon de leur apprendre à goûter, cuisiner, déguster les légumes et ainsi se nourrir plus sainement. »

Les enfants nous font partager leur regard sur ce jardin et sur le patrimoine végétal en général. Ecoutez la piste sonore : "On peut se dire qu'on est fiers de nous parce qu'on a fait pousser des plantes et que ça peut rapporter le bonheur des autres parce que c'est joli" 

Classe de CM1 de Mme Balez, école Les Glacières

Classe de CM1 de Mme Balez, école Les Glacières

Classe de CM1 de Mme Balez, école Les Glacières