Plantes résilientes au jardin exotique d'Eze (Alpes-Maritimes)

EZE-170424-RLP - JARDIMEDIA - 64.jpg

Sur le piton rocheux d’Eze dominant le littoral de ses 429 mètres, il ne reste que les ruines du château féodal… Et un jardin, imaginé après la seconde guerre mondiale par le maire de l’époque, André Gianton, qui fait appel au chef jardinier du jardin exotique de Monaco, Jean Gastaud, pour les premières plantations de ce qui est aujourd’hui le jardin exotique d’Eze. Le site est protégé des vents du nord par le plateau de Revère, et bénéficie d’une exposition plein sud et d’une déclivité garante d’un bon drainage : l’idéal pour des plantes bien adaptées à la sécheresse comme les cactées et les plantes grasses. Parmi les fleurons de la collection de cactées, citons Trichocereus pasacana, cierge géant qui domine tout le jardin, Opuntia tunicata aux longs aiguillons translucides et Ferocactus pilosus aux épines rouge corail. Et parmi les plantes grasses, les euphorbes, dont Euphorbia coerulescens, les aloès, dont Aloe marlothii, et les agaves, dont Agave salmania var. ferox, sont les familles les plus représentées. Des panneaux thématiques comparant les agaves et les aloès, dévoilant le secret des cactées… jalonnent désormais le jardin, permettant de mieux connaître ces plantes intrigantes particulièrement adaptées aux bouleversements climatiques que nous connaissons depuis quelques années maintenant. Les statues poétiques du sculpteur Jean-Philippe Richard ponctuent la promenade.

Rosenn Le Page, membre de l'AJJH

 

Jardin exotique d’EZE

20 rue du château, 06360 EZE Village

Tél. : 04 93 41 10 30 - www.eze-riviera.com